Métropole Européenne de Lille

MEL logo jpg

 

Face aux grands enjeux du développement durable, la Métropole Européenne de Lille assume une responsabilité sociale au regard des politiques qu’elle conduit. En tant qu’acteur public, la MEL est au cœur du système et elle a un rôle majeur à jouer pour construire une société qui saura faire face aux nouveaux défis économiques, environnementaux et humains.

Pleinement consciente depuis plusieurs années de ces enjeux, la MEL contribue d’ores et déjà activement au développement durable de son territoire. Cette contribution se traduit notamment par la mise en œuvre de son Plan Climat Energie Territorial, et par la prise en compte des enjeux sociaux, économiques et environnementaux associés au développement durable dans les schémas stratégiques d’aménagement et de développement, élaborés et mis en œuvre par la MEL (SCOT, PLU, PMDE, PDU, PLH).

Dans le cadre du Plan Climat Energie Territorial, la MEL relève un important défi énergétique pour la Métropole : créer une grande canalisation qui transporte la chaleur créée à partir de la combustion des déchets ménagers ; la livraison de cette « autoroute de la chaleur », est prévue à l’automne 2020.

Pour aller plus loin, la MEL a adopté une stratégie de responsabilité sociale (RS’MEL), qui assure sa reconnaissance d’établissement public exemplaire et d’acteur majeur du changement vers un futur durable. C’est dans ce contexte interne que l’établissement a adopté un plan bien-être au travail en 2017 et un plan égalité femmes-hommes en 2016, et promeut par ailleurs l’engagement de ses agents dans le cadre de chantiers solidaires et associatifs. Sur le territoire métropolitain, la MEL participe au développement de l’innovation sociale en soutenant cette année « La Fabrique du Changement », un évènement axé sur l’innovation managériale et les nouvelles formes de travail, qui sera présenté à l’occasion de cette 13ème édition du World Forum Lille !

Dans la continuité de cette démarche de responsabilité sociale, la MEL a adopté en décembre 2018 son schéma de promotion des achats publics socialement et écologiquement responsables (SPAPSER).

En effet, l’acte d’achat n’est pas un acte isolé ou centré sur les seules préoccupations de l’administration : il s’inscrit avant tout dans un environnement et mobilise des ressources – qu’elles soient humaines ou naturelles – qu’il convient de préserver et conforter. Ainsi, il s’agit de démultiplier l’effet vertueux de nos achats en termes d’insertion, aussi bien des personnes éloignées de l’emploi que des personnes en situation de handicap ; en terme environnemental, en réduisant l’impact de nos achats face au réchauffement climatique et en favorisant l’innovation au service du développement durable et de la transition énergétique. Il importe enfin, également, de favoriser l’achat auprès des structures de l’ESS, dont le modèle doit être soutenu, et, plus largement, de susciter des pratiques plus vertueuses de la part des fournisseurs et des acteurs économiques du territoire.

Cette exigence d’une action qui fait levier s’appuie notamment sur l’appel à projets permanent « Entreprendre autrement » qui soutient depuis 2011 les créations d’activités inscrites dans un modèle social et solidaire.

La MEL est également engagée dans des actions d’accompagnement vers une mobilité plus durable avec un réseau de partenaires comprenant, entre autres, la CCI Grand Lille et Déclic Mobilités. L’action de la MEL porte plus précisément sur le conseil en mobilité auprès des employeurs et l’accompagnement dans la mise en œuvre des plans de mobilité. À ce titre, le World Forum sera l’occasion d’accueillir la remise des prix du Challenge de la Mobilité en Hauts-de-France. Ce challenge est devenu un rendez-vous incontournable pour les acteurs de la mobilité durable en Région et rassemble les principaux employeurs du territoire autour d’un même objectif : rendre les déplacements induits par les activités humaines plus respectueux de l’environnement et viser l’amélioration de la qualité de l’air et du cadre de vie.

Par ailleurs, la MEL et ses partenaires, avec l’appui de KisskissBankBank, lancent en 2019 une deuxième campagne de financement participatif. Dès septembre, la Métropole accompagne dix aventures entrepreneuriales qui ont du sens, et portent des innovations sociales et responsables. Cette campagne sera également présentée au World Forum !

Désormais pilote du contrat de ville, la MEL entend également rendre plus lisible et construire pour et avec les habitants son ambition pour l’économie et l’emploi dans les quartiers dits prioritaires. C’est tout le sens des journées « MEL toi du territoire » qui seront organisées du 14 au 18 octobre. Une de ces actions, appelée squad emplois, apporte aux jeunes en recherche d’emplois un coaching personnalisé en leur permettant d’accéder à un réseau. Déployé à travers le réseau Alliances, le succès de cette action doit beaucoup à l’engagement de collaborateurs de la MEL volontaires pour assurer la mission de coaching auprès des jeunes.