Livret des contributions 2017

livret des contributions

Ce livret est un recueil d’articles rédigés par une sélection d’acteurs économiques d’avant-garde, qui ont déjà un pied dans le monde de demain. En vous partageant leurs réflexions, nous avançons sur le chemin sinueux de la Révolution Responsable.

 

Informations générales sur ce livret

  • Remerciements 

Après une première phase d'écoute de conversations publiques en ligne sur les différentes thématiques traitées cette année par le World Forum for a Responsible Economy, Romain Chanut et Habib Belaribi ont lancé une série d'invitations, de conversations à distance et de mise en forme des articles avec les auteurs représentés au sein de ce livret. Nous les remercions pour leurs contributions et leur engagement à remettre celles-ci dans le domaine public, au service du libre partage des opinions et des connaissances.

  • Ce que vous pouvez faire avec ce livret

Vous pouvez,  sans permis préalable des auteurs et éditeurs,  le copier sous n'importe quel format et par n'importe quel moyen,  reproduire partiellement ou totalement ses contenus, vendre des copies, utiliser ses contenus  pour réaliser une œuvre dérivée et, en général, faire tout ce que vous pourriez faire avec une œuvre d'un auteur qui l’a remise dans le domaine public.

  • Ce que vous ne pouvez pas faire avec ce livre 

Le passage d'une œuvre dans le domaine public suppose la fin des droits économiques de l'auteur sur celle-ci mais pas la fin des droits moraux qui demeurent inextinguibles.  Vous ne pouvez pas vous attribuer la titularité de l’oeuvre, de manière totale ou partielle.  Si vous citez le livre ou utilisez une partie de celui-ci pour réaliser une nouvelle œuvre, vous devez citer les auteurs, le titre et l'édition. Vous ne pouvez pas utiliser ce livre ou une partie de celui-ci pour insulter, injurier ou commettre des délits contre l'honneur des personnes et, en général, vous ne pouvez pas l'utiliser d'une manière qui porte atteinte aux droits moraux des auteurs.

 

Télécharger ce livret des contributions

 


Contributeurs de ce livret

1. Mark Turrell, founder & CEO of Orcasci - Germany
Mark is a strategist, author, and entrepreneur. His work combines collective intelligence with networks, complex systems, behavioral science and neuroscience. Mark worked with hundreds of companies, including Allianz, Bayer, Cargill, IBM, Merck, Novartis, Pfizer, Whirlpool and Xerox. The World Economic Forum nominated him a Technology Pioneer and a Young Global Leader. Mark is a Professor of Global Strategy at Hult International Business School.

2. Régis Pradal, cofondateur InternsGoPro - Belgique, France
Interns Go Pro (internsgopro.com/) est une entreprise sociale pour les jeunes et pour les employeurs, qui vise à combler le « skills gap » (besoin en compétences) entre le monde de l’éducation et celui de l’emploi. Sa mission est de combattre les conditions précaires qui peuvent enfermer les jeunes actifs dans un cercle vicieux, et de renverser cette situation en créant des outils de transparence et en encourageant les plus hauts standards de stages en Europe.

3. María-Jose Calvimontes, fondatrice & CEO de Needo - Chili
Needo (www.needo.cl) est un cabinet de conseil en communication et en éducation, certifié B Corp depuis 2012, et a été repéré en 2017 comme une des « Best of the World » par le B Lab, c’est-à-dire en tant qu’une des entreprises à la meilleure note globale dans la catégorie « changemakers.»Needo propose du conseil, des formations, des conférences et d’autres services aux entreprises, écoles, municipalités et fondations autour de quatre domaines: l’hospitalité durable, le développement durable entre le lieu de vie et l’entreprise, le marketing social et environnemental, et la communication digitale responsable.

4. Alice Barbe, Directrice de Singa - France
Singa (singafrance.com/) est une association de loi 1901 qui regroupe une communauté de plus de 25 000 membres en France, et plus largement un mouvement citoyen international visant à créer des outils, des rencontres et du dialogue entre les personnes réfugiées et leur société d’accueil. Afin de faire face aux nombreux obstacles à leur inclusion, tels que la barrière de la langue, l’absence de réseau social ou professionnel, la méconnaissance des codes socio-culturels, la communauté de SINGA crée des rencontres, des échanges autour de passions et compétences communes.

5. David de Ugarte et ses associés de Las Indias Electrónicas - Espagne, Argentine
La Sociedad de las Indias Electrónicas (www.lasindias.coop) est un cabinet de conseil en intelligence, innovation et réseaux. Fondée en 2002, son siège social est situé à Madrid et assume la direction stratégique du groupement de coopératives Las Indias. Les « indianos » se définissent comme une communauté transnationale produit d’une longue évolution qui a commencé avec les premiers réseaux virtuels en langues espagnole et portugaise à la fin des années 80. Aujourd’hui, c’est une communauté ouverte au sein de laquelle chacun des membres trouve un espace en fonction de la contribution qu’il souhaite apporter au projet commun. Vous pouvez apprendre à mieux les connaître en rejoignant la conversation continue qui anime leur blog depuis 2002: lasindias.blog.

6. Karen Ganilsy, coprésidente de Coopaname - France
Coopaname est une Coopérative d’Activité et d’Emploi (CAE), créée en 2004, et qui rassemble à ce jour près de 850 personnes, artisans, freelances et prestataires de services, à divers stades de développement des activités économiques qu’elles animent, seules ou au sein de groupes de coopération. Elle se définit comme « une mutuelle de travail associé » , « au-delà du salariat ».

7. Thomas Ollivier, Responsable de l’économie collaborative et des pratiques émergentes à la Maif - France
Issu d’un parcours atypique qui l’a mené des plateformes logistiques et du supply chain management au knowledge management et à l’intelligence économique appliqués aux PME et PMI, Thomas Ollivier est aujourd’hui en charge de l’économie collaborative et des pratiques émergentes à la Maif, après avoir été responsable de la stratégie et des partenariats. Depuis 2015, il conduit avec une équipe de 10 personnes une stratégie d’exploration des nouveaux usages et de l’hybridation, en faisant de l’économie collaborative le trait d’union entre l’ancienne économie et la nouvelle économie.

8. Andrej Drapal, founder of Consensus - Slovenia
Andrej Drapal, Philosopher (by education), journalist and editor (as a youngster), theater producer (in largest cultural center in Slovenia), PR business consultant and partner in the largest Slovenian consultancy, founder of lobby profession in Slovenia, and...Andrej created Standard Branding Model in 2001 and since then developed more than 40 brands and business models in various industries including state brand I Feel Slovenia.