"La transition écologique ne se fera pas sans les territoires"

C’est autour de la dernière table ronde du World forum 2021, que Nicolas Soudon, directeur exécutif des territoires au sein de l’ADEME a échangé avec les autres intervenants au sujet du climat et plus particulièrement de la neutralité carbone.

211201 soudonLa table ronde tenue ce mercredi 23 novembre à la CCI Grand Lille a ouvert la discussion autour du partenariat entre entreprises et territoires dans ce processus commun qu’est la transition écologique. 

Le climat : un combat collectif pour les entreprises et les territoires

La neutralité carbone, sujet abordé à plusieurs reprises lors du forum, est un objectif à atteindre pour la réduction des effets de serres qui sont dues à l’activité humaine et qui polluent énormément notre atmosphère. À la suite des accords de Paris, cet objectif de la neutralité carbone a été fixé pour 2050 mais à entendre les intervenants, c’est un objectif qui est encore bien loin d’être atteint malheureusement. 

Malgré tout, Nicolas Soudon relève bien l’importance du World Forum, qu’il décrit comme un « cluster » dans le sens positifs du terme, où les entreprises, les collectivités territoriales ou encore associations peuvent échanger, discuter de leurs opinions, idées et connaissances afin d’avancer ensemble. 

L’enjeu majeur des territoires dans cette transition écologique. 

Nicolas Soudon, directeur exécutif des territoires depuis 2016 au sein de l’ADEME, supervise les différentes actions menées en régions et permet la coordination entre les différents acteurs au sein des territoires. Tout au long de cette table ronde, il souligne l’importance des territoires dans cette transition écologique en affirmant d’ailleurs que « la transition écologique ne se fera pas sans les territoires ». 

En effet, il affirme que nous avons tous un rôle à jouer dans cette problématique du réchauffement climatique et que l’Etat va davantage s’occuper de la législation, des projets à échelle nationale mais n’aura pas les compétences et toutes les connaissances requises sur les différentes régions. C’est pourquoi les territoires jouent un rôle majeur, puisque chacun ayant une grande connaissance de sa région va pouvoir entreprendre des dispositifs plus adaptés pour son territoire. Ce sont bien les territoires qui vont mettre en place un réseau de chaleur, panneaux photovoltaïque et non-pas l’Etat. 

L’ADEME les aide en ce sens à développer des projets par le biais notamment de financement mais aussi, en mettant en relation différents acteurs afin qu’ils puissent coopérer. Effectivement, 80% de leurs aides sont directement reversées dans les territoires. Ce que souligne encore une fois Nicolas Soudon, c’est la nécessité du dialogue, de la transparence et de la prise en maturité des collectivités dans cette transition environnementale urgente. 

Les citoyens, acteurs fondamentaux dans cette coopération et transition. 

De plus, il insiste sur l’importance du citoyen comme élément essentiel avec cette idée que les interventions citoyennes permettent de les sensibiliser à cette transition et de les accompagner. L’ADEME, prend en compte ces interventions citoyennes puisqu’elle va travailler main dans la main avec les collectivités territoriales afin d’améliorer leur quotidien. 

Lorsque Nicolas Soudon évoque cette notion de citoyenneté au sein de cette transition écologique, il fait aussi référence aux étudiants, lycéens qui peuvent d’ores et déjà jouer un rôle fondamental en donnant leurs avis et en proposant des solutions innovantes… 

Camille SAYE HOC LAMOLE