16C - Croissance et nouvelles technologies

Nous sommes à un tournant historique. Le mois dernier, nous avons assisté au plus grand rassemblement de leaders mondiaux qui se sont engagés pour l'adoption des dix-sept objectifs de développement durable (ODD). Pour la première fois, nous avons assisté à l’articulation des objectifs  de développement qui vont permettre que la croissance économique aille de pair avec l'équité sociale et la préservation de l'environnement : les richesses générées par l'activité économique doivent être accessibles à tous pour mettre fin à la pauvreté mondiale, sans mettre en péril les ressources de la planète.

L’objectif numéro 9 des ODD est de bâtir des infrastructures résilientes, de promouvoir une industrialisation inclusive et durable et de favoriser l'innovation, et se décline en 8 sous-objectifs dont certains portent sur la technologie et l'innovation. Selon le SDG Compass (le guide pratique qui accompagne les entreprises dans la réalisation des 17 ODD), "Les ODD présentent une opportunité pour les entreprises de développer et mettre en œuvre des solutions technologiques pour répondre aux plus grands défis de développement durable de la planète."

En utilisant l'activité économique comme un outil pour mettre fin à des problèmes de développement, nous envisageons ainsi un nouveau paradigme de la croissance. Dans cette conceptualisation, les nouvelles technologies et l'innovation sont essentielles et nécessaires pour ouvrir la voie à des changements transformationnels du business actuel. Les percées technologiques et de les nouvelles stratégies de croissance ont souvent de nombreux impacts économiques et sociaux, certains prévus, d’autres complètement injustifiés. Il est important de comprendre au moins les principaux impacts, pour avoir une meilleure gestion des solutions technologiques et des résultats obtenus.

Le Moyen-Orient a déjà eu sa juste part des défis de développement. Il est à espérer que l’annonce des ODD contribuera au développement durable des pays de cette région. Dans le golfe Persique, les plus grands contributeurs au PIB sont les secteurs du pétrole, du gaz, de l'énergie, de la construction et des infrastructure, en particulier dans les pays à croissance rapide. La technologie et l’innovation ont été la quintessence de leurs success stories. Cette session mettra en évidence les expériences des secteurs économiques majeurs au Koweït et au Bahreïn.

 

Moderator: Deon ROSSOUW, Chief Executive Officer, Ethics Institute of South Africa

 

Speakers:

Asaad AL-SAAD (Koweït), CEO de PIC (Petrochemical Industries Company) depuis 2013, qu’il s'est engagé à transformer en entreprise mondiale et durable. Durant sa première année en tant que CEO, il est devenu signataire du Pacte mondial des Nations Unies et a lancé les 2017 PIC Sustainability Goals (objectifs de durabilité PIC d’ici à 2017).

Abdul Majeed AL-GASSAB (Bahreïn), membre du comité de direction de Bapco (Bahrain Petroleum Company). Depuis ses débuts en 1932, Bapco a été un contributeur majeur du développement économique du Royaume de Bahreïn, mais aussi à travers la formation et le développement de la population active.

 

Lire les articles des reporters du World Forum Lille :

Transformer les producteurs de pétrole en amis de la planète par Lou Cubells

Photothèque

Edition 2015
TooltipFormat CSR Lab
Lieu
Lille – Lille - Nouveau Siècle - Valladolid