Entreprises & Cités

 

 

 

 Photo Pascal Boulanger1 20012017 V2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pascal Boulanger, Président d'Entreprises et Cités

 

Depuis 1936, nous sommes un réseau où les acteurs qui agissent pour la performance économique des Hauts-de-France se rencontrent et coopèrent au cœur de la cité. Nous favorisons l’innovation sociale et managériale en plaçant le capital humain au centre de nos valeurs.

En 2016, Entreprises et Cités a modifié son organisation pour devenir un Fonds de dotation dans le but de pérenniser sa mission, développer ses actifs, et renforcer sa visibilité autour d’une stratégie partagée : LE BIEN COMMUN DU TERRITOIRE !

Ce modèle innovant de philanthropie, prolongeant la dynamique RSE des entreprises qu’il implique, s’inscrit dans une logique de mécénat au service de l’intérêt général.

                                                                                                                                                                              

entreprises et cités exterieur 3 redimensionnée

©Marc Vidal

ENEDIS

 

 

 

 

 

 

 

Thiery Pagès ENEDIS WFRE

 

Le témoignage de :

THIERRY PAGÈS, Directeur régional Enedis

« Il n’y a pas de « diagonale du vide » en matière d’électrification. Notre modèle d’activité est un vecteur fort de cohésion sociale et territoriale et de l’aménagement du territoire. »

 

 

 

 

 

Enedis est une entreprise de service public, gestionnaire du réseau de distribution d’électricité qui emploie 38 000 personnes. Au service de 35 millions de clients, elle développe, exploite, modernise 1,4 million de kilomètres de réseau électrique basse et moyenne tension (220 et 20.000 Volts) et gère les données associées. Enedis réalise les raccordements des clients, le dépannage 24h/24, 7J/7, le relevé des compteurs et toutes les interventions techniques. Elle est indépendante des fournisseurs d’énergie qui sont chargés de la vente et de la gestion du contrat de fourniture d’électricité.

Le service public de la distribution d’électricité est le fondement de notre activité. Cette mission, nous l’exerçons en assurant pleinement notre rôle d’industriel environnementalement et socialement responsable. Tout en distribuant l’électricité dans les meilleurs standards de prix en Europe, Enedis s’efforce de réduire son empreinte environnementale et de rendre ses pratiques plus responsables. L’humain a toujours été au cœur des politiques de notre entreprise : il constitue un socle important qu’Enedis s’attache à valoriser et de promouvoir, en particulier dans le cadre de l’accord d’entreprise sur la sous-traitance socialement responsable. 

Construire le réseau de demain au service de tous et robuste au changement climatique

Vivre au sein d’un environnement, c’est en anticiper les modifications. Enedis renouvelle ses ouvrages en tenant compte du changement climatique. L’entreprise met en place des équipements plus robustes et investit dans les réseaux intelligents (ou smart grids) afin d’accroître la sécurité, l’efficacité et la durabilité des réseaux électriques au service de tous.

Réduire d'empreinte environnementale des réseaux

La loi de Transition énergétique pour la croissance verte fixe des objectifs de réduction des gaz à effet de serre de 40 % entre 1990 et 2030 et de leur division par quatre à l’horizon 2050. Pour sa part, Enedis allège son empreinte carbone en améliorant la performance des ouvrages et en réduisant les consommations d’énergie de ses bâtiments et de ses véhicules.

Agir en employeur exemplaire

S’engager en faveur du développement durable, c’est aussi préserver la santé et la sécurité des salariés, des prestataires et des publics à proximité du réseau. Enedis met également en place une politique favorisant la diversité au sein de ses salariés.

 

Lien site internet 

Lien rapport RSE 

         

 

MC CAIN

 

Photo_dirigeant_-_Erwin_PARDON.jpg 

 Le témoignage du dirigeant :

Erwin PARDON, PDG EUROPE McCain

« Où que nous soyons dans le monde, le territoire local est au cœur du développement de McCain. Il est important pour notre entreprise de contribuer à son développement économique et social tout en préservant son environnement.»

  

McCain est une entreprise familiale canadienne, trouvant ses racines dans la culture de pommes de terre et fondée en 1957 par les frères McCain, Wallace et Harrison. Aujourd’hui, McCain emploie plus de 20 000 personnes et opère plus de 50 sites de production à travers le monde. Dans le nord de la France, McCain possède trois usines de fabrication et travaille avec 1 000 producteurs- partenaires. À ce jour, McCain reste une entreprise familiale et indépendante. Le succès de McCain s’est construit autour du principe qu’une « bonne éthique favorise de bonnes affaires ». Cette philosophie est au coeur de la stratégie globale de la société, « Be good. Do good »


« BE GOOD. DO GOOD. »

  • - Agriculture responsable : fournir des pommes de terre tout en s’assurant d’un impact minimum sur l’environnement
  • - Production responsable : minimiser l’impact environnemental de ses usines de production.
  • - Alimentation responsable: s’assurer que tous les produits répondent à de strictes lignes directrices en matière nutritionnelle.
  • - Entreprise responsable: garantir des conditions de travail optimales permettant aux employés de s’épanouir.
  • - Partenaire responsable: McCain s’engage à s’assurer d’un impact positif sur les communautés auprès desquelles la société opère, en co-création avec ses producteurs-partenaires, fournisseurs et clients.

Visuel dillustration McCain V2

Consulter les Bonnes Pratiques RSE de McCain sur BipiZ

GRDF

Photo dirigeant EdouardSauvage 2017

 

Le témoignage du dirigeant : 

EDOUARD SAUVAGE, Directeur Général de GRDF

«  Le défi de la transition énergétique sera relevé par les territoires. C’est tout l’objet des ambitions de GRDF concernant le biométhane, une énergie verte, locale et créatrice de valeur partagée. »

 

 

 

« Principal gestionnaire de réseau de distribution de gaz naturel en France, notre mission est de distribuer le gaz naturel – et, de plus en plus, le gaz vert renouvelable – à 11 millions de clients en France. Pour cela, nous concevons, exploitons et entretenons le plus grand réseau de distribution d’Europe en garantissant la sécurité des personnes et des biens ainsi que la qualité de la distribution.

Nous croyons que le réseau de distribution, propriété des collectivités locales, jouera demain un rôle accru dans la transition énergétique. Nous anticipons, et plusieurs études le confirment, que ce gaz peut être progressivement remplacé par du gaz renouvelable (jusqu’à atteindre à terme 100 % du gaz consommé d’ici 2050), apporter des services à l’environnement et être créateur de valeur pour les territoires. Aujourd’hui, principalement distributeur de gaz en zones urbaines, le réseau a vocation à assurer de plus en plus une fonction de collecte et d’injection de gisements de gaz vert ; et à partir de 2030, il pourra constituer une solution de stockage compétitive pour l’électricité intermittente via le Power-to-Gas, voire offrir une alternative au transport de l’hydrogène.

Nous sommes également convaincus de l’importance de nos engagements en matière de RSE (responsabilité sociétale de l’entreprise) qui nourrissent la crédibilité de notre discours. Notre exemplarité dans tous les domaines est déterminante.  Nous nous mobilisons sur 3 axes comprenant chacun 3 engagements. Ces engagements sont au cœur de notre mission de service public et cohérents avec nos valeurs et notre culture. La RSE est l’affaire de tous ! Chaque collaboratrice, chaque collaborateur peut contribuer dans ses activités aux défis du développement durable :

• Axe 1 : transformer notre cœur de métier afin de contribuer à la transition énergétique et aux objectifs de neutralité carbone.

Nous nous engageons à accompagner les clients dans l’efficacité énergétique, en contribuant à l’ancrage d’un modèle durable de développement des gaz verts, c’est-à-dire garantissant des retombées environnementales, sociales et économiques positives pour les territoires ; et aussi en améliorant la qualité de l’air et la mobilité durable par le développement du gaz naturel véhicule (GNV) et du BioGNV.

• Axe 2 : mobiliser l’engagement des salariés afin d’accroître notre exemplarité environnementale et sociale.

Nous nous engageons pour assurer la sécurité de tous, pour réduire notre empreinte carbone et nos autres impacts environnementaux par la mise en œuvre de plans d’actions concrets sur le réseau, les déplacements, les véhicules, les bâtiments,

les déchets.

• Axe 3 : s’appuyer sur notre présence territoriale et l’ancrage local de nos activités pour participer à la création de valeur sur les territoires.

Nous nous engageons à être une entreprise ouverte sur les territoires, qui agit pour la diversité et qui achète responsable pour contribuer à l’environnement et à l’emploi local ; mais également en accompagnant des projets locaux de transition

écologique et solidaire au service de l’innovation.

Notre ambition répond aux objectifs de développement durable (ODD). Adoptés en 2015 à l’ONU, les objectifs du développement durable (ODD) constituent un cadre universel de référence pour répondre aux défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés, notamment ceux liés à la pauvreté, aux inégalités, au climat, à la dégradation de l’environnement, à la prospérité. Ils forment un projet global et ils inspirent aujourd’hui le passage à l’action des États, de nombreuses entreprises et territoires. En tant que principal gestionnaire du réseau de distribution de gaz en France et par nos engagements, nous soutenons l’ensemble des ODD et apportons une contribution directe à neuf d’entre eux. »

 

GRDF v2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

©Studiovdm – GRDF

Consulter les Bonnes Pratiques RSE de GRDF : 

France info

 

 

 

 

 

 

 

 

Schneider Electric

 

Demain commence aujourd’hui. Chacun de nous, consom’acteur, usager, salarié, citoyen, investisseur, est un acteur du changement car individuellement, nous avons une partie de la solution.  Mais cela ne suffit pas. Il faut maintenant que nous avancions tous ensemble usagers, états et entreprises pour repenser production et consommation afin de préserver le vivant sur la planète et ainsi de contribuer à l’intérêt général. Pour réussir, nous devons faire converger les technologies et les comportements. Je suis aujourd’hui convaincu que désormais l’évolution des comportements est clé pour influer sur les technologies et conduire ainsi, vers un monde plus durable et responsable.

 

 GillesVermotDesRoches Photo

Gilles Vermot Desroches, Directeur développement durable, Schneider Electric

« Nous pensons que l’accès à l’énergie et au digital est un droit humain fondamental. Dans un environnement en mutation rapide, nous faisons face à un changement majeur avec la transition énergétique et la révolution industrielle, suscité par une accélération de la digitalisation au cœur d’un monde plus électrique. C’est la première fois que nous pouvons tous apporter notre contribution à une transformation radicale en termes d’efficacité et concilier les deux aspects du paradoxe qui se profile entre le progrès pour tous et un avenir durable pour la planète. Chez Schneider Electric, nous apportons des solutions énergétiques et digitales pour répondre aux besoins en matière d’efficacité et de développement durable.

Afin d’être réellement durables, ces transitions doivent aussi être équitables. La portée du développement durable est tellement vaste que, au-delà de la décarbonisation et des actions environnementales, nous avons relevé nos objectifs en matière de santé, d’équité, de diversité et inclusion, et de droits humains. Au sein de notre Groupe, nous partageons tous les mêmes valeurs et la même vision de notre identité, de nos actions et de nos procédés. Notre responsabilité est de faire de notre mieux pour innover et encourager toutes nos collaboratrices et tous nos collaborateurs à avoir un impact positif.

Nous sommes persuadés que les entreprises peuvent améliorer la vie de chacun dans le monde. Nous nous sommes fixés des objectifs tangibles et ambitieux depuis près de 15 ans, que nous mesurons au travers de notre Schneider Sustainability Impact. Nous évaluons trimestriellement nos résultats au regard de leur degré de réalisation. Nos objectifs ont été alignés sur les Objectifs de Développement Durable des Nations unis (ODD) ainsi que sur les cinq défis clés pour le développement durable que sont le climat, l’économie circulaire, la santé et l’équité, ainsi que l’éthique et le développement. Ce rapport présente la manière dont nous concrétisons nos engagements à l’horizon 2020, 2030 et après.

Nous promettons aux générations futures que nous « ferons partie de la solution » en mettant en place des mesures dès maintenant afin de participer à la création d’un avenir meilleur pour tous et partout dans le monde.

De nombreux exemples peuvent illustrer l’ambition et l’implication du Groupe en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises. Un des derniers exemples en date est l’investissement de Schneider Electric au sein du dispositif SQUAD EMPLOI. Sous l’impulsion d’Antoine Chartres, Directeur Régional, quatre collaboratrices et quatre collaborateurs Schneider Electric vont pouvoir accompagner huit jeunes en recherche de postes. Cette initiative s’inscrit parfaitement dans la volonté du Groupe de redynamiser les territoires et ce, au niveau local et au plus près de ses clients.

Antoine Chartres, Directeur régional, Schneider Electric : « La Responsabilité Sociétale des Entreprises est un sujet qui occupe aujourd’hui une place centrale dans nos échanges et ce, aussi bien en interne qu’avec les parties prenantes externes de l’entreprise.  Afin d’impulser notre vision de la RSE, de répondre au mieux aux attentes des différents acteurs et de renforcer encore notre empreinte régionale, nous nous sommes rapprochés du réseau Alliances pour lancer avec notre direction régionale des Hauts de France un projet d’accompagnement de jeunes à la recherche d’emploi. Cette action vient en complément des nombreuses initiatives et implications de Schneider Electric dans ce domaine en France (100 chances 100 emplois, Institut Télémaque, …). Cette proposition a su séduire huit volontaires qui n’ont pas hésité à s’engager. L’initiative va se concrétiser dans les prochains jours avec le lancement de la 1ère SQUAD le vendredi 11 octobre 2019. »

 

A propos de Schneider Electric :

Chez Schneider, nous pensons que l'accès à l'énergie et au numérique est un droit humain fondamental. A chaque instant, Schneider Electric permet à chacun de faire plus et mieux avec moins, partout dans le monde. Life is On. Nous développons des solutions numériques combinant énergie et automatismes, pour plus d’efficacité, au service d’un monde plus durable. Grâce à nos technologies uniques de gestion de l’énergie, d’automatismes en temps réel, de logiciels et de services, nous proposons des solutions intégrées pour l’habitat résidentiel, les bâtiments tertiaires, les data centers, les infrastructures et les industries. Cette vision partagée, ce désir permanent d’innover au service de notre mission, sont au cœur de nos valeurs et rassemblent notre communauté de par le monde.

 

Témoignage d’une collaboratrice engagée :

Eva en charge de projets digitaux chez Schneider Electric partie en mission de volontariat au Costa Rica avec la Fondation Schneider Electric.

« Une expérience unique, qui me marquera à jamais »

  • Eva, vous avez rejoint Schneider Electric en 2012, pouvez-vous nous raconter votre parcours ?

Originaire du Mexique, j’ai rejoint le département IT de Schneider Electric Mexique à l’issue de mes études en Sciences de l’Ingénierie Mécatronique. J’ai ensuite eu l’opportunité de travailler à différents postes pour les départements IT puis chaine logistique en Inde, au Mexique de nouveau puis au Brésil, pays où j’ai rencontré mon futur mari, qui est français.

Après notre mariage, nous avons fait le choix de nous établir dans le pays d’origine de mon époux. C’est ainsi que j’ai rejoint, en tant que Responsable de Projets Digitaux le département Marketing de Schneider Electric au Hive (siège social à Rueil Malmaison) en août 2017.

  • Comment vous est venue l’idée du volontariat international et quelle a été votre mission ?

J’étais désireuse de m’engager dans une mission de volontariat à l’étranger afin d’avoir, à mon échelle, un impact positif sur le monde. En parallèle, Schneider Electric, par sa culture d’entreprise et ses valeurs, promeut le mécénat et le volontariat, notamment via sa Fondation. L’entreprise soutient en effet les salariés qui souhaitent effectuer ce type de missions et s’attache également à favoriser et à développer les talents et les compétences de chacun. J’ai donc naturellement candidaté au programme de volontariat international porté par la Fondation Schneider Electric.

C’est ainsi, qu’en août 2016, je suis partie au Costa Rica avec pour mission de dispenser une semaine de cours intensifs sur l’automation à des lycéens de l’ensemble scolaire Cedes Don Bosco.

  • Que retenez-vous de cette expérience de volontariat ?

Cette semaine d’enseignements et d’échanges a été extrêmement riche et épanouissante. Quoi de plus intéressant que d’ouvrir de nouvelles perspectives à des jeunes ? De répondre à toutes leurs interrogations ? De les rendre curieux et de partager mon savoir et mon expérience avec eux ?

Bien entendu, cela m’a demandé beaucoup d’énergie. Les étudiants attendaient énormément de moi et des connaissances que j’étais venue leur transmettre. C’était un beau challenge en ce sens, mais il m’a aussi beaucoup apporté à titre personnel, comme l’opportunité de développer de nouvelles compétences.

J’ai grandi dans une petite ville du Mexique et l’éducation que j’ai reçue m’a permis d’intégrer une entreprise aussi innovante, attractive et performante que Schneider Electric. Pour moi, le volontariat est aussi une chance d’offrir quelque chose en retour à la Communauté. C’est une expérience unique qui me marquera à jamais !

 

Présentation d’un projet innovant  :

 

 

Avec l'augmentation du coût de l'énergie, la lutte contre la pauvreté énergétique est devenue un enjeu majeur dans tous les pays européens. Pour réussir, il faut s'attaquer aux multiples causes de cette précarité, en combinant le financement, l'élaboration de nouveaux modèles d'affaires et de nouvelles solutions, et le plaidoyer auprès des autorités décisionnelles.

Alors que tous les pays sont engagés dans la transition énergétique vers une énergie plus verte et plus durable, trop de gens ont du mal à payer leurs factures et sont confrontés à des choix difficiles pour équilibrer leur budget. On parle ainsi de précarité énergétique.

Conscient de ce problème d’envergure, Schneider Electric a décidé de s’engager pour lutter contre cette précarité énergétique.

Selon un rapport d'août 2018 de l'Observatoire européen de la pauvreté énergétique, environ 11% des Européens souffrent de pauvreté énergétique.

Afin d'identifier les initiatives innovantes et sociales qui ont le plus grand impact sur la pauvreté énergétique en Europe et de partager les meilleures pratiques, la Fondation Schneider Electric a lancé un appel à projets avec Ashoka, une ONG qui encourage l'entrepreneuriat social.

L'appel à projets "Innovation sociale pour lutter contre la pauvreté énergétique" propose un accompagnement personnalisé des projets sélectionnés par des experts bénévoles, un soutien financier et des investissements.

A travers son programme VolunteerIn, la Fondation Schneider Electric met également à disposition des différents projets, les compétences des collaboratrices et des collaborateurs volontaires pouvant aider à pallier à cette précarité.

Le Réseau ECOHABITAT est un bel exemple issu de l’appel à projet lancé par Schneider Electric et Ashoka. Ce dernier accompagne les ménages à faibles revenus qui sont propriétaires de leur maison mais qui vivent dans des conditions de logement très précaires principalement parce qu'ils ont acquis des maisons non performantes qu'ils n'ont jamais pu rénover. Le soutien apporté comprend des solutions sociales, économiques, financières et techniques ainsi que des matériaux bio-sourcés.

Le Réseau ECOHABITAT bénéficie du vaste réseau de bénévoles CARITAS qui sont formés pour identifier les propriétaires confrontés à une grave précarité énergétique. Pour ceux identifiés, le Réseau ECOHABITAT effectue des audits d'efficacité énergétique, recueille des devis auprès des fournisseurs pour effectuer les rénovations requises et soutient les démarches administratives pour mettre en place des solutions et obtenir un soutien financier. Ensuite, il assure le suivi des travaux de rénovation et le ménage est soutenu par les bénévoles de CARITAS pour mieux appréhender leur nouvelle maison.

Ce projet a été sélectionné dans la première édition 2015/2016 de l'appel à projets "Innovation sociale pour lutter contre la pauvreté énergétique", a bénéficié du soutien financier et bénévole de la Fondation Schneider Electric et a ensuite été incubé par le fonds d'investissement social Schneider Electric Energy Access (SEEA).

En 2018, 13 réhabilitations complètes concernant au total 70 familles ont eu lieu. Cette démarche permet ainsi d’améliorer la santé et le confort, de réduire l’humidité dans la maison, de réduire la facture énergétique jusqu’à 50% et enfin, de réintégrer des personnes sur le marché du travail.

La prochaine étape de l’appel à projets « Innovation sociale pour lutter contre la pauvreté énergétique » vient d’être lancé et vise à faire une étude d’impact.

 

Temps forts Schneider Electric : venez nous rencontrer lors de cette édition 2019 du WFRE les 15, 16 et 17 octobre prochain !

Schneider Electric, entreprise responsable fortement engagée sur le territoire des Hauts de France et partout dans le monde, l’est aussi en tant que partenaire du World Forum for a Responsible Economy et ce depuis 2014. Notre Direction France ainsi notre Direction Régionale s’investissent chaque année dans la co-construction de l’évènement avec l’ensemble des parties prenantes et participent à chaque édition. Nous mobilisons nos équipes afin qu’elles puissent d’une part contribuer au succès de l’évènement mais également s’enrichir en y participant.

Cette année, au-delà de vous rencontrer et d’échanger avec vous tout au long de l’évènement, nous vous invitons plus particulièrement à trois temps forts :

  • L’intervention de notre Présidente France, Christel Heydemann, lors de la plénière d’ouverture de cette 13ème édition : EGO IMPERIUM, j’ai le pouvoir de changer le monde.

Le 15 octobre de 10 :30 à 12 :30 au Théâtre du Nord

 

Quatre grands témoins, acteurs, engagés et qui ont mis leur « ego » au service de l’intérêt général interviendront lors de cette plénière. Deux temps d’inspiration avec Dale Dougherty, co-fondateur du mouvement des makerset Heidi Solba, dirigeante du mouvement Let’s do it world, l’association gérant le World Cleanup Day au niveau mondial, puis les interventions de Bertrand Piccard, fondateur et Président de la Fondation Solar Impulse et de Christel Heydemann, Présidente de Schneider Electric France.

En juin 2019, la Fondation Schneider Electric s’est associée à la Fondation Solar Impulse. Face à l’urgence environnementale, la Fondation Solar Impulse a lancé une course pour sélectionner 1000 solutions rentables en faveur du développement durable et les présenter aux décideurs afin d’accélérer leur implémentation dans les plus brefs délais. La Fondation Schneider Electric veut contribuer à accélérer la détection et la sélection de ces solutions en mettant à disposition des experts du Groupe et en contribuant à intensifier l’effort

 « En contribuant à ce projet via la Fondation Schneider Electric, nous voulons accélérer la mobilisation de nos collaborateurs volontaires pour rechercher, amplifier et implémenter les solutions, déclare Jean-Pascal Tricoire, Président-Directeur général de Schneider Electric et Président de la Fondation. Les fondations Schneider Electric et Solar Impulse sont des organisations pragmatiques. Avec Bertrand Piccard, nous croyons à l’innovation et à des solutions efficaces et déjà disponibles pour lutter contre le changement climatique. C’est dans cet esprit pionnier que la Fondation Schneider Electric cherche à avancer. Son rôle est celui d’un catalyseur de l’innovation technologique, sociale et entrepreneuriale, qui aide à réduire la fracture énergétique et à tendre vers une transition environnementale plus juste dans le monde. »

 

  • L’atelier « Être acteur de la transition énergétique et du développement durable de son entreprise » co-construit avec le WFRE et avec la participation de l’entreprise Decathlon. Animation : Gabriel De Malleray, Schneider Electric Energy & Sustainability Services et
    Pierre Fahy, Leader Environnement Retail, Decathlon France

Le 16 octobre de 11 :00 à 12 :30 – Workshop 21C

Schneider Electric est engagé dans une démarche de développement durable et de gestion active de l'énergie.

Sa mission : aider leurs clients à concevoir une stratégie, à optimiser l'efficacité de leurs installations, à maintenir les résultats au fil du temps... et à être acteurs de leur transition énergétique.

C’est dans ce cadre que nous présenterons notre collaboration et plus particulièrement la structuration de nos travaux en termes d’accompagnement pour l’entreprise Decathlon (enjeux du climat pour les entreprises, stratégies pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, actions concrètes (exemples : efficacité énergétique, énergie renouvelables, engagement des fournisseurs, reporting, suivi performance et communication), rôle du collaborateur dans la stratégie énergétique, travail avec Decathlon sur le sujet ou en interne au niveau de Schneider Electric).

 

  • L’Afterwork « Coup de boost vers l’emploi »

Le 15 octobre de 18 :00 à 20 :00 – Afterwork 15A

 

L’afterwork SQUAD EMPLOI est un évènement ouvert aux jeunes diplômés en recherche d’emploi et aux professionnels, permettant d’échanger en toute convivialité entre membres d’un même réseau !

Nos marraines et nos parrains Squad Emploi Schneider Electric sont heureux de participer à cet afterwork. Venez les rencontrer !

Vous pourrez également rencontrer lors de cette édition 2019 (liste non exhaustive) :

  • Patricia Benchenna, Corporate Philanthropy & Energy Poverty Program Director de Schneider Electric
  • Antoine Chartres, Directeur Régional Hauts-de-France de Schneider Electric France
  • Didier Coulomb, Directeur Responsabilité Sociétale, Direction Développement Durable de Schneider Electric
  • Thierry Djahel, Directeur Développement & Prospective de Schneider Electric France
  • Hélène Macela-Gouin, VP Strategy & Business Development de Schneider Electric France
  • Véronique Moine, Chief of Staff, Direction Développement Durable de Schneider Electric
  • Jacques Perrochat, Directeur Relations Industrielles et Territoires de Schneider Electric France
  • Frederic Pinglot, Group Sustainability Performance Manager, Direction Développement Durable de Schneider Electric
  • Dominique Sinnaeve, Directeur Comptes Nationaux EcoBuilding de Schneider Electric France

 

 

Veolia

 

 

stephane gorisse VEOLIA 2015 redimensionnée

 

Le témoignage de : 

Stéphane GORISSE, Directeur Régional Nord Normandie, activité Recyclage & Valorisation des déchets de VEOLIA en France

" Veolia contribue à modifier la façon dont les ressources en eau, énergie et matières premières sont appréhendées, en concevant des solutions vertueuses basées sur leur réutilisation et leur valorisation." 

 

 

 
 
® Christophe Majani-d’Inguimbert, Veolia

 

Le groupe Veolia est la référence mondiale de la gestion optimisée des ressources. Présent sur les cinq continents avec plus de 171 000 salariés, le Groupe conçoit et déploie des solutions pour la gestion de l’eau, des déchets et de l’énergie, qui participent au développement durable des villes et des industries. Au travers de ses trois activités complémentaires, Veolia contribue à développer l’accès aux ressources, à préserver les ressources disponibles et à les renouveler.

En 2018, le groupe Veolia a servi 95 millions d’habitants en eau potable et 63 millions en assainissement, produit près de 56 millions de mégawattheures et valorisé 49 millions de tonnes de déchets.

 

Pour Veolia, entreprise au service de ses clients et implantée au cœur des territoires, le développement durable est avant tout une question de légitimité. Notre façon de nous intégrer dans notre environnement, d’accompagner nos salariés et de dialoguer avec nos parties prenantes conditionne notre droit à opérer et représente un facteur de compétitivité. Notre ambition a été traduite en 9 engagements assortis de 12 indicateurs clés et d’objectifs à horizon 2020, qui inscrivent l’entreprise dans une démarche de progrès sur 3 axes : ressourcer le monde, ressourcer les territoires et veiller au bien-être et à l’épanouissement de ses salariés.

Cet engagement est au cœur de la Raison d’être de Veolia, officiellement publiée en mars 2019. La raison d’être de Veolia est de contribuer au progrès humain, en s’inscrivant résolument dans les Objectifs de Développement Durable définis par l’ONU afin de parvenir à un avenir meilleur et plus durable pour tous. C’est dans cette perspective que Veolia se donne pour mission de “Ressourcer le monde”, en exerçant son métier de services à l’environnement.

 

ARRAS Glace FR A4 paysage
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

©RUDE

 

 

www.veolia.com/f

Consulter le rapport RSE de Veolia 

Consulter le lien vers le rapport intégré de Veolia 

Crédit Mutuel Nord Europe

 

Le Crédit Mutuel Nord Europe : une banque de proximité au service de ses territoires

Illustration CMNE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’histoire de chaque entreprise commence dans un territoire : elle y a ses racines, son ADN. C’est le cas du Crédit Mutuel Nord Europe. Notre banque régionale se développe tout en restant profondément attachée à cette proximité, à ses régions et à ceux qui y habitent.

Il n'y a aucune incompatibilité entre « économie de proximité » et « économie mondialisée ». Comme les grandes entreprises, les PME et ETI de nos territoires peuvent avoir des ambitions à l’international. Mais les territoires sont aujourd’hui au cœur des grandes transitions et c’est à leur échelle que le Crédit Mutuel Nord Europe est le plus utile pour jouer pleinement son rôle.

Une banque a 2 principales missions : elle finance et elle investit. Notre ambition, c’est d’avoir un impact positif, là où nous sommes : sur la croissance économique de nos régions, sur nos clients et sur la société au sens large. Chaque jour, nous accompagnons des familles, des artisans, start-ups, petites et grandes entreprises qui ont besoin de nous pour réaliser leurs projets, pour se développer. Par effet de ricochet, l’action de notre entreprise a un réel impact, concret, sur la création d’emplois locaux par exemple. Pour mieux comprendre et mesurer l’ampleur des revenus et des emplois soutenus par le Crédit Mutuel Nord Europe, nous avons missionné le cabinet Utopies qui a procédé à une étude approfondie de nos actions. Et nous sommes fiers des résultats obtenus : plus de 21 000 emplois sont directement soutenus par l’activité du CMNE sur ses territoires et plus de 41 000 en France.

A l’échelle d’un territoire, le monde économique rencontre plus facilement le monde politique, le monde de l’éducation... Il est alors possible de créer des éco-systèmes où les différents acteurs sont connectés entre eux et œuvrent ensemble à son développement. C’est ce que nous faisons en apportant notre soutien à différents projets structurants dans nos régions. Des projets immobiliers innovants, des initiatives culturelles, des projets associatifs, éducatifs, des rêves entrepreneuriaux… Nous participons ainsi à l’effort collectif pour rendre le territoire plus dynamique, plus durable, plus inclusif.

Loin des grandes spéculations, le Crédit Mutuel Nord Europe soutient l’économie locale, l’économie réelle.

« Une banque a 2 principales missions : elle finance et elle investit. Notre ambition, c’est d’avoir un impact positif, là où nous sommes : sur la croissance économique de nos régions, sur nos clients et sur la société au sens large.»

Eric Charpentier, Directeur Général

 

Consulter les Bonnes Pratiques RSE du Crédit Mutuel Nord Europe sur Bipiz