Actualités partenaires

De l’éco-conception au recyclage des emballages

Garant de la protection et de la conservation du produit, l’emballage a également pour rôle de représenter l’identité de la marque et doit répondre à des exigences de plus en plus nombreuses de la part des consommateurs : praticité, légèreté ou encore adaptabilité aux nouveaux modes de consommations… HEINEKEN France se mobilise depuis la conception jusqu’au tri et au recyclage afin de proposer des emballages intégrant au mieux les attentes des clients, les contraintes techniques et les questions environnementales.


L’éco-conception des emballages
Les emballages représentent 51% des émissions de CO2 d’HEINEKEN France. Pour réduire son impact environnemental, une étape d’analyse du cycle de vie a été intégrée à la conception de tout nouvel emballage, afin de comparer les impacts environnementaux entre l’ancien et le nouvel emballage.

Nous mettons également en place des projets afin d’améliorer l’éco-conception des emballages :

- 2011-2013 : Allègement des bouteilles Heineken® (-13%) et Desperados® (-20%), ce qui permet d’économiser chaque année 10 000 tonnes de CO2 et 12 000 tonnes de verre.

heineken2

- 2014 : Intégration dess emballages de cartons certifiés PEFC ou FSC (garantie de forêts gérées durablement) avec un objectif de 60% d’ici fin 2015.

Le recyclage des emballages
- Les emballages en Cafés, Hôtels et Restaurants (CHR)
Dans ces établissements, la traditionnelle consigne des emballages est encore la règle : 92% des volumes vendus sur ce marché sont en emballages consignés. Pour les bouteilles non consignées, France Boissons, filiale de distribution d’HEINEKEN France, a mis en place Acti’Verre, une offre performante de stockage (grâce à un concasseur innovant) et de collecte du verre.


- Les emballages en grande distribution
Grâce aux  efforts en matière d’éco-conception, leurs principales références (en pack de bouteilles et en canettes) sont aujourd’hui recyclables à 100%. Pour inciter les consommateurs à devenir acteurs du recyclage, HEINEKEN France a choisi d’apposer les pictogrammes info-tri sur l’ensemble des produits. Son engagement sur le devenir des emballages lui a conduits à adhérer à Éco-Emballages dès sa création, il y a plus de 20 ans. HEINEKEN France est également membre de Vacances Propres, une association qui agit dans la lutte contre les déchets sauvages.

HEINEKEN France innove tout au long du cycle de vie de ses emballages : de l’éco-conception au soutien du recyclage de ses emballages en CHR comme en grande distribution, HEINEKEN France optimise ses emballages et réduit son impact sur l’environnement. C’est avec la participation de chacun que ce travail portera ses fruits, alors faites comme nous, ayez le bon geste !

Pour en savoir, consultez le site du rapport Développement Durable HEINEKEN France : http://www.developpementdurable.heinekenfrance.fr/

Roquette et Algama allient leurs forces pour mieux faire connaître les produits alimentaires à base de microalgues auprès des consommateurs

Le groupe Roquette et la jeune entreprise française Algama s’engagent ensemble pour valoriser auprès des consommateurs les bénéfices des microalgues dans leur alimentation quotidienne. Grâce à cette synergie, plusieurs produits alimentaires formulés à partir d’ingrédients issus de microalgues seront présentés à l’exposition universelle de Milan en octobre prochain.

Rendez-vous à l’exposition Universelle de Milan
En octobre 2015, Roquette et Algama exposeront leurs innovations lors de l’Exposition Universelle de Milan au sein du pavillon France et avec l’aide du pôle de compétitivité Vitagora.
« Durant 15 jours, nous présenterons des solutions concrètes pour contribuer à nourrir sainement la population à travers le monde. En 2050, il faudra nourrir 9 milliards de personnes et il est indispensable d’innover dès aujourd’hui en ce sens » explique Alvyn Severien, co-fondateur d’Algama.

L’alimentation de demain se décide aujourd’hui !
En à peine quelques mois, Roquette et Algama développeront des prototypes totalement en phase avec les préoccupations nutritionnelles des consommateurs et les grandes tendances de marché. Ces produits allieront nutrition et plaisir gustatif tout en répondant aux problématiques alimentaires actuelles (régimes particuliers, allergies et intolérances).

Premiers échanges au plus grand salon de l’innovation agroalimentaire au monde.
Les deux entreprises se sont rencontrées lors du SIAL 2014 à Paris Nord Villepinte (salon international de l’alimentation). La jeune entreprise Algama y présentait alors sa première réalisation, une boisson innovante baptisée Springwave® à base de spiruline.
Fruit de deux années de recherche, cette boisson naturellement bleue et régénérante remporte deux prix dont celui de « Meilleure boisson » parmi 1 200 produits en compétition lors du SIAL innovation. C’est à cette occasion que Sergio Neves, directeur de la filière microalgues du Groupe Roquette croise les trois entrepreneurs et fondateurs d’Algama.
La start-up et le groupe international se trouvent une ambition commune : développer rapidement la filière d’avenir des microalgues et faciliter leur consommation dans notre alimentation quotidienne.

Un partenariat prometteur
Pour Algama, le soutien de premier plan de Roquette, groupe leader dans les domaines de l’alimentation, la nutrition et la santé, permettra de conforter son expertise dans le développement de produits à base de mircoalgues.

Pour le groupe Roquette, cette collaboration avec Algama accélèrera la mise à disposition auprès des consommateurs de produits alimentaires à base de microalgues algility™.

Qu’est-ce que les microalgues algility™ ?
Les microalgues sont assimilées à des plantes microscopiques ancestrales. Apparues sur Terre il y a 2,5 milliards d’années, elles sont consommées régulièrement au Japon. Leur richesse en nutriments leur confère des bénéfices nutritionnels remarquables. La spiruline et la chlorelle font partie des microalgues les plus connues. Roquette rend désormais accessible la chlorelle aux professionnels de l’alimentaire sous le nom de marque « algility™ ». Cette gamme d’ingrédients d’origine naturelle de très haute qualité répond particulièrement bien aux consommateurs cherchant une alimentation et un mode de vie sains.

Source : Communiqué Presse

PME et Climat : Mobilisons-nous !

invitations

 

 

click(Ctrl + clic pour suivre le lien)

Le World Forum et 10 000 entreprises européennes signent le Enterprise 2020 Manifesto

Dans le cadre d’Enterprise 2020, CSR Europe lance en 2015 un manifeste : un symbole d’objectif et d'engagement de tous les réseaux de RSE en Europe et un appel à l'action pour améliorer la collaboration face aux défis du développement durable local, national, européen et mondial. 

L'objectif du manifeste E2020 est d'avoir une déclaration conjointe de tous les réseaux en Europe et donc supporté par plus de 10.000 entreprises. Le manifeste E2020 est une expression de l'orientation stratégique de haut niveau des entreprises engagées dans les réseaux de RSE en Europe pour la période 2015-2020. Il définit une direction commune et inclut un appel aux gouvernements et autres parties prenantes à collaborer avec les entreprises sur un nouveau Pacte pour la société (avec des objectifs précis).

Read more and sign the manifesto (en anglais)

Les soupes du Social Business Bon et Bien arrivent en rayon

En octobre dernier, McCain, Randstad, E.Leclerc Templeuve, les Banques Alimentaires et le GAPPI s’associaient pour créer un social business dans la région Nord Pas-de-Calais. Un social business dont l’objectif est de soutenir l’emploi local et de lutter contre le gaspillage alimentaire. Un peu plus de six mois plus tard, les premiers produits issus de BON et Bien voient le jour. 

Les soupes BON et Bien sont désormais disponibles en rayon ! 

Lire la suite...

Business in the Community has released its annual benchmark of responsible business

 

Mael Lagadec, BITC’s Benchmarking Manager, shares some of the insights from the 2015 CR Index.

Our research this year indicates there has been some strong progress, but that significant challenges remain. Firstly, there has been a substantial increase in social and environmental issues being incorporated into business strategy, product development and investment decisions.

In fact now, 81% of participants have carried out formal risk and opportunity assessments in the context of global mega-trends, and 82% have taken environmental and social considerations into account when making corporate investment decisions. Furthermore 85% of particpating companies also calculate the financial value that CR brings. All of these have increased from around 65% last year.

Lire l'article complet

cr index wlogo-01 - Copie

Réseau Alliances et la CCI de région Nord de France publient leur 4ème baromètre régional sur la RSE

20% des entreprises régionales sont engagées dans une démarche RSE

A l’occasion de la 8ème édition du World Forum Lille, Réseau Alliances et la CCI de région Nord de France publient leur 4ème baromètre régional sur la RSE. Les principaux résultats montrent que les deux-tiers des entreprises connaissent désormais la démarche RSE et que 20% d’entre elles ont franchi le pas (contre 7% seulement en 2011). Cette bonne nouvelle vient nous conforter dans notre choix de faire connaître et de diffuser ce concept. Elle tord également le cou aux cyniques qui prédisaient la disparition de la RSE en période de difficultés économiques prolongées.

Cette année, nous avons choisi d’interroger les entreprises sur leur gestion des parties prenantes (salariés, fournisseurs, clients, etc.). Notre enquête montre que si la mise en œuvre d’une démarche RSE est avant tout liée à la conviction du dirigeant plutôt qu’à la pression des parties prenantes, celles-ci en bénéficient cependant pleinement, notamment les salariés.

Outre la dimension sociale de la RSE, sa dimension environnementale est également très présente au sein des entreprises. Ainsi, 31% des entreprises ont amélioré l’efficacité énergétique de leur process de production, elles sont 28% à créer des éco-produits et 15% déclarent pratiquer l’économie circulaire (usage des déchets par d’autres).

Lire l'enquête.

enquetecci

Le MADERBIND CF est un nouveau concept de revêtement inorganique issu des technologies sol-gel

Le MADERBIND CF est un nouveau concept de revêtement inorganique issu des technologies sol-gel ; Sa conception est basée sur des exigences précises et respectueuses de l’environnement : absence total de COV (Composé Organique Volatile) et de métaux lourds (plomb, Nickel, Chrome VI) ; 3 ans de recherches et d’expérimentations ont été nécessaire pour concevoir et valider les performances de ce produit selon les critères fixés au cahier des charges des constructeurs Aéronautiques, tous les membres du consortium de recherche baptisé PHIACRE et regroupant Mäder, Snecma, Messier-Bugati-Dowty, Turbomeca, Dassault. C’est donc le premier et le seul produit sans chrome hexavalent pour la protection anti-corrosion sacrificielle soumis à très haute température +500°C, destiné aux arbres moteurs Aéronautiques ; le produit est destiné à la toute dernière génération des moteurs LEAP du Groupe SAFRAN et du consortium CFM (SAFRAN+GE) ; son usage sera étendu aux versions de moteurs antérieures du type CFM56 (25000 moteurs en service).
Afin de répondre à la demande de disponibilité et de service liée à la proche commercialisation de ce produit, le Groupe Mäder s’est engagé dans un programme d’implantation sur le marché Amérique du Nord, pour renforcer son offre de service et son implantation sur ce marché mature et demandeur de cet technologie innovante et respectueuse de l’environnement.