Philippe Vasseur: Ma révolution responsable : c'est l'organisation de ce WFRE 2017

Aujourd'hui s'ouvre la onzième édition du World Forum pour une économie responsable principalement axée sur l'intelligence artificielle. Philippe Vasseur lance la course à l'innovation ouverte, mais bien accompagné ... Sans que Pepper, le robot intelligent ne lui coupe la parole.
Le président du Réseau Alliance et organisateur ce onzième World forum pour une économie Responsable à Lille, a répondu à nos questions :
L’intelligence artificielle est-elle le futur ?
Elle n’est pas le futur, mais elle en fait partie. Elle s’impose dans tous les domaines et on doit faire avec. Comment va-t-on faire ? Serons-nous dépendants de ces machines ou est-ce qu’elles vont améliorer les conditions de vie de l’humanité ? L’enjeu n’est pas technologique mais plutôt comment utiliser ces progrès fantastiques au bénéfice de tous.
Vous avez mentionné la destruction-créatrice de Schumpeter, l’Intelligence Artificielle mènera-t-elle à ce processus de destruction d’une branche par la création de nouveaux secteurs encore inconnus ?
Je n’en sais rien, personne n’en sait rien et les penseurs se contredisent déjà sur ce sujet. Néanmoins, ça l’a toujours été pour le moment. Cependant, c’était sur des processus physiques. Là, c’est différent. Le réel enjeu est de savoir ce que les robots ne sont pas capables de faire, quelles sont leurs limites. On peut aussi se questionner sur tous les progrès sur la productivité que cela apportera au profit de l’humanité et non pas juste pour une partie de la société.
Quelle est votre révolution responsable ?
Ma révolution responsable c’est l’organisation de cet évènement mais aussi de faire prendre conscience à tous qu’on ne peut pas tenir ce genre de modèle. On ne peut pas continuer comme ça. De plus, je suis au Conseil Régional de la mise en place de la troisième révolution industrielle dans les Hauts-de France pour provoquer, inciter, financer, accentuer toutes les mutations économiques.
Le World Forum se bonifie-t-il avec le temps ?
Oui forcément. Parce qu’on expérimente, on se confronte et à chaque fois on essaie de franchir une étape. Même si ça va très vite, le temps nous permet de perfectionner.
11A - Fiona Couly