KissKissBankBank s'ouvre à l'entreprenariat collaboratif.

Conférencier lors du Défi Financement de l'économie responsable , Vincent Ricordeau,co-fondateur de la plateforme de Crowdfunding KissKissBankBank, exprime l'avenir du financement participatif dans la région.
L’économie collaborative peut-elle présenter une alternative sérieuse par rapport à la finance dite « traditionnelle » ?
« Lorsque nous avons fondés KissKissBankBank, il y a un peu plus de 5 ans, le monde de la finance nous considérait au début comme des utopistes, des babas cools. Le projet portait à sourire, pourtant l’économie collaborative représente aujourd’hui un flux de près de 5 Milliards de Dollars à l’échelle mondiale. Un chiffre impressionnant censé doubler tous les ans. Le très sérieux magazine Forbes prévoit même qu’il atteindra 1000 Milliards de Dollars pour 2020. Après il ne s’agit là que de prévisions, après tant de bouleversements en seulement cinq ans, qui sait où nous mèneras l’économie collaborative dans quelques années ? KissKissBankBank ne possède quant à lui que d’un business plan sur trois ans, après nous aviserons en fonction des nouveaux chiffres. »
Pouvez-vous développer ce qu’est que la nouvelle plateforme Lendopolis ?
« Nous avons remarqué que généralement, le crowdfunding permet avant tout de concrétiser des projets artistiques, culturels ou de très hautes technologies. Nous avons tenté de voir plus loin et d’ouvrir l’économie participative au monde de l’entreprenariat. C’est ainsi qu’après de nombreuses rencontres avec les financiers de Bercy ainsi que la mise en place d’un partenariat avec le Conseil Supérieur des Experts Comptables, nous sommes fiers d’avoir pu lancer le 9 Octobre dernier le site Lendopolis. Celui-ci permet aux particuliers d’investir dans les TPE/PME avec rémunération. Ainsi si l’entreprise est lancée et tourne bien, les contributeurs pourront obtenir des intérêts compris entre 4% et 10% pour avoir soutenus le projet initial. C’est un véritable pied de nez à l’entreprenariat traditionnel. »
Vous êtes activement impliqués dans ce que l’on nomme la « Troisième Révolution Industrielle en Nord-Pas-De-Calais », pourquoi donc ?
« Nous avons été très honoré d’être contacté personnellement par Philippe Vasseur pour prendre part à ce projet. Je suis moi-même passionné par les théories de l’économiste américain Jeremy Rifkin et pour nous, ce projet de Troisième Révolution Industrielle dans le Nord de la France est le programme économique le plus ambitieux depuis le plan Marshall. Nous allons donc apporter notre pierre à l’édifice en accompagnant le développement et le financement de projets régionaux. Les internautes auront alors le choix des projets à faire aboutir et qu’il considère comme important de poursuivre. »
Florian GALLANT – EFAP Lille Europe