8D - Faites le plein d'énergie.

La meilleure énergie est celle qui n'est pas La raréfaction des ressources non renouvelables et la demande croissante en énergie obligent les industriels à innover toujours davantage. Objectif : consommer moins et consommer mieux pour assurer au monde un futur énergétique viable.
Pour relever ce challenge, le gaspillage énergétique est à tacler en priorité. Schneider Electric, leader mondial de la gestion, de l’optimisation et du contrôle de l’énergie, entend trouver la solution dans une révolution du comportement du consommateur. Luc Rémont explique que le consommateur « de demain » sera plus actif dans sa consommation grâce à la technologie du numérique. : « Il pourra contrôler la température de sa chambre à distance, en temps réel, directement sur son Smartphone ». Cette adaptation de l’offre à la demande permettra de réaliser un gain d’énergie de 30 à 40% !
Au tour de deux îles « avant-gardistes » de présenter leur révolution vers l’autosuffisance énergétique. Elles marient les trois piliers de la transition énergétique : innovations techniques, cohérence sur le stockage et consommation raisonnée. Leur philosophie pour assurer leur liberté énergétique peut se résumer ainsi : « utiliser ce qu’ils ont pour compenser ce qu’ils n’ont pas ».
Sur l’île d’El Hierro, l’entreprise Gorona del Viento, représentée par Cristina Morales, a installé une station hydroélectrique dans un lac situé au centre de l’île. Cette station hors pairest alimentée par des éoliennes qui s’adaptent au sens du vent à 360°. Etencore plus loin ! L’énergie supplémentaire produite est renvoyée vers unestation de désalinisation pour s’attaquer au problème de l’eau. La stabilisation et la gestion de la production d’énergie sont au cœur de la réussite de ce projet faramineux, où ni une goutte d’eau, ni un souffle de vent n’est pas optimisé !
Sur l’île de Götland, en Suède, la combinaison des technologies du biogaz, de l’éolien, du solaire, de la méthanisation a bouleversé la vie des habitants en précarité énergétique certaines saisons. A nouveau, l’adaptation de l’offre à la demande est cruciale : un mécanisme qui permet d’arrêter les éoliennes lorsque la demande est satisfaite a été pensé, le tout visible en temps réel sur une page internet.Les deux secrets de réussite de ces innovations sont l’adhésion des populations sur le territoire et l’implication des pouvoirs publics.
Agamemnon Otero effectue ce pont entre les citoyens et transition énergétique. Repowering London valorise les populations très pauvres en les plaçant au centre de sa stratégie. Rien de mieux pour lutter contre la précarité énergétique qu’une réappropriation de l’énergie par les citoyens eux-mêmes : « One of our best asset is the people and what they can do for them ». Chacun peut alors investir et s’investir dans une Troisième Révolution Industrielle qu’il comprend...
Juliette Mille - ESPOL