En tête-à-tête avec Catherine Puiseux

Comment changer ? Comment s'engager dans le développement durable ? C'est ce que nous ont expliqué au World Forum Lille Marcelo Miranda, PDG de Precon entreprise de BTP au Brésil face à Jacques Kheliff, directeur du développement durable dans le groupe chimique international Solvay.

En 2005, Catherine Puiseux devient chargée de la coordination RSE au sein du groupe TF1. La même année, elle réalise le bilan carbone du groupe et s'aperçoit que la majeure partie des émissions de CO2 provient de la grille des programmes, elle lance alors Ecoprod, en 2009. Cette structure a pour but d'aider les producteurs en audiovisuel à diminuer leur empreinte carbone. Une initiative qui met à disposition une boîte à outils composée entre autre d'un calculateur d'émission de gaz à effet de serre et d'un guide de bonnes pratiques. Catherine Puiseux précise que cette démarche n'a pas vocation a créer du profit, or les entreprises qu'elles soient dans le monde des médias ou non doivent rester rentables.

 

Autres problématiques lancées sur la consommation durable et la publicité :

- Comment les professionnels de la communication et des médias peuvent-ils participer à l'émergence de la consommation positive ?

- Comment les communicants peuvent-ils faire évoluer leurs façons de travailler vers un modèle de consommation différent ?

- La publicité permettra-t-elle de passer d'une population  mass market  au  early adopters  ?

 

Éléments de réponses : les communicants doivent

- Se focaliser sur des campagnes de direct marketing personnalisées.

- Mesurer pour la combattre l'empreinte carbone.

- Inciter via des campagnes de publicités aux bonnes pratiques. 

 

Yes we change, le changement, c'est quoi pour Catherine Puiseux ?

 

Pour elle  le changement ne passera que par le dialogue entre tous les acteurs. Il faudra un consensus entre producteurs et consommateurs, employeurs et employés,... pour sortir des différentes crises que nous traversons (...)  Même s'il faut amorcer un changement radical de notre économie, il faut faire en sorte qu'une entreprise reste rentable tout en respectant le concept de développement durable.  Optimiste, Catherine Puiseux n'oublie pas que les valeurs humaines et sociales les plus pures peuvent aider à combattre cette mauvaise passe et entamer le changement :  la gentillesse est un moteur puissant pour avancer dans le bon sens et combattre les crises .

 

 

Gaultier Vicente


En savoir plus sur Catherine Puiseux


Catherine Puiseux intervenant dans le CSR Lab Consommation responsable : le rôle des medias du World Forum Lille, 23 oct. 2013