8A - L' agenda politique et économique remis totalement en question

L'accueil du changement dans les entreprises, nouvelles tendances mondiales : Explications.

A travers les vingt dernières années de gouvernance des entreprises, l'évaluation des conséquences sur le monde dévoile : un changement climatique, l'utilisation de mauvaises énergies, l'épuisement des ressources, le problème de l'approvisionnement en eau,  l'insécurité alimentaire, l'urbanisation..La population humaine à une espérance de vie de plus en plus longue, nous connaissons une explosion démographique qui s'estime à 9 milliards d'habitants en 2050. Si nous continuons de consommer à outrance,  la terre ne saura plus subvenir aux besoins de nos enfants. Nous devons nous restreindre. Combien de fois utilisons nous l'eau de façon superflue au quotidien tandis que 1,4 milliards d'Hommes n'y ont pas accès ?

 

Quel rôle joue alors les entreprises dans cette nécessité de restriction ?

 

Plus que jamais, toute culture confondue, le monde s'accorde à dire qu'il faut changer. Cette conscience collective est un premier pas vers un monde meilleur.

 

 Les entreprises doivent se montrer gardiennes de l'intérêt commun. Elles doivent avoir une approche durable et non pas seulement sur ce qu'il doit être atteint, mais sur la façon de l'atteindre  selon Aron CRAMER, Président du BSR. Il rajoute  Le changement ce n'est plus quelque chose que l'on peut choisir. Il faut l'accepter car nous y sommes confrontés tous les jours. 

Pour inverser la courbe du changement climatique les entreprises doivent avoir trois objectifs en tête: se transformer au sein l'entreprise (réduire la consommation d'énergie non renouvelable), recommencer à façonner les résultats de la politique. Enfin, l'entreprise doit faire entendre sa voix sur le débat du climat et de l'énergie.

 

Malgré toutes les revendications faites sur l'état planétaire, en trente ans,  plus de gens sont sortis de la pauvreté, une réussite colossale. Un espoir même que d'ici 2050 la pauvreté aux quatre coins du monde pourrait disparaître.

Aron CRAMER ajoute   qu'il est nécessaire d'introduire mieux les femmes au sein des entreprises, le développement s'accélère lorsqu'elles sont impliquées dans des projets . Il préconise également de suivre les tendances en matière de consommation, comme privilégier la location plutôt que l'achat, ce qui entraine une réduction de la surproduction.

 

Michael HASTINGS, de KPMG, appelle les entreprises à devenir partenaires et non plus adversaires entre elles. Il s'agit d'œuvrer de façon communautaire afin de réfléchir à des valeurs humaines, économiques et sociales.  Fermez des points rentables qui ne correspondent plus à l'éthique de l'entreprise, c'est ca être responsable . L'avancée passe aussi par les producteurs qui travaillent au service du consommateur. Ils sont pionniers comme dans l'industrie automobile par exemple.

 

Pour Claude SASSOULAS de Tata communication en Inde, la réussite de l'entreprise s'ancre dans la capacité à générer une reconnaissance d'image à l'étranger. C'est pourquoi il prône l'utilisation de la téléconférence. Il insiste sur une souplesse géographique, la mobilité, la capacité à travailler en équipe. Grâce au réseau de téléconférence, la technologie est au service de l'écologie. Il gagne par an 27% de déplacements en moins grâce à la télécommunication. De plus,  en réduisant les déplacements du personnel, vous les rendez plus efficaces sur place . Les bénéfices pour l'entreprise sont donc qualitatifs, financiers et écolo !

 

Ce qui encourage les entreprises à accueillir le changement est la remise en question perpétuelle de leurs systèmes. Mais ne prenons pas pour acquis des entreprises qui n'existaient pas il ya 20 ans : google, facebook, twitter. Aujourd'hui ce sont les réseaux qui rendent le changement possible. Le secteur énergétique avance lentement et représente encore un défi pour le futur. Cependant, grâce à une politique de transparence, une bonne réputation d'entreprise et le développement des réseaux sociaux nous sommes amenés à changer de mentalité.

 

 

Mathilde REGNIER

D'après le CSR Lab 8A - Tendances mondiales : quels sont les nouveaux modèles qui émergent ? - World Forum Lille - 24 octobre 2013